• MIRROR, MIRROR

    MIRROR, MIRROR

    [texte sur la transidentité]

     

    Miroir, miroir. Dis moi qui c'est celle-là ?

    Celle que tu me montres, celle qu'est pas moi ?

    Miroir, miroir, dis moi : pourquoi ?

    Pourquoi je suis ci et pas ça ?

    Pourquoi ma maman elle m'aime pas, et mon père ne parle pas ?

    Miroir, miroir, à qui ils sont, ces trucs là ?

    Ces poignées d'amour, ces boules de chair qui pendouillent

    cette forme de sablier, ces cuisses épaisses, ce gros bourrelet ?

    Miroir, miroir, ça suffit pas que je sois moche ?

    Que je sois homme, qu'on me voit femme, que j'en veuille plus, que je sois mal ?

    Miroir, miroir, dis : ça va pas ?

     

    Moi je te hais, je hais cette chose

    que tu me fais, miroir, miroir !

    Je déteste cette image, que tu m'envoies

    mauvais corps greffé sur mauvais coeur

    Mauvaise langue, mauvais poids,

    mauvais genre, mauvaise voix !

    J'ai envie de la planter, cette nana,

    miroir, miroir…

     

    J'ai plus envie de vivre, miroir, miroir,

    Quand on me dit MADAME, miroir

    mon miroir, j'dors plus la nuit

    miroir de merde ! Mauvais minois…

    Je suis hanté par ton image, miroir, miroir.

    Je hais ce que tu m'infliges ; miroir en long, miroir en large,

    Je me déteste j'veux m'échapper,

    Miroir, miroir, pourquoi elle me colle à la peau

    Cette enveloppe qui n'est pas à moi ?

     

    Miroir, miroir, tu me renvoies ma gueule

    Que j'ai envie d'écorcher, de changer, d'échanger

    De donner, piétiner, remplacer !

    Miroir, miroir, montre-moi mon corps d'homme

    Bras musclés, torse plat. Silhouette droite, barbe noire,

    Miroir, miroir…

     

    Miroir, miroir, je suis las.

    Las de moi-même, puis las de toi

    De mon nom de ma tête de me voir

     

    Miroir, miroir, montre-moi,

    Ne serait-ce qu'une fois,

    Ce à quoi je ressemblerais

    si je pouvais

     

    juste une fois être Moi.

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Novembre à 10:17

    Ton texte est très saisissant, les répétitions appuient bien sur la lassitude du personnage. Mais surtout, la psychologie développée ici est fascinante, on comprend bien ce qu'il se passe alors que ce problème d'identité est somme toute assez complexe. Bref, j'aime beaucoup ^^.

      • Samedi 4 Novembre à 14:44

        Merci pour le commentaire :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :